Même en des temps favorables, une bonne gestion des bénévoles implique le maintien de leur engagement envers leurs tâches, leurs clients et la mission de votre organisme. Après tout, c’est ce qui les a mené à vous et c’est certainement ce qui les motive à rester au sein de votre organisme.

Alors que devez-vous faire lorsque vos programmes sont annulés ou reportés, et que vos activités bénévoles sont restreintes ou carrément mises en suspens? Pour certains bénévoles, les tâches qu’ils accomplissent pour votre organisme leur procure un lien social essentiel avec leur collectivité. Pour d’autres, leurs tâches bénévoles leur fournissent un exutoire créatif ou intellectuel. Pour d’autres encore, elles leur permettent de se sentir épanouis ou aptes à concrétiser leurs valeurs. Enfin, pour les étudiants de plusieurs provinces, le bénévolat constitue une exigence à l’obtention éventuelle de leur diplôme.

Plusieurs centres d’action bénévole et organismes sans but lucratif ont réagi rapidement et de manière créative à ce défi. Ils montrent la voie en ce qui a trait à la recherche de nouvelles façons de maintenir l’engagement des bénévoles. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes de leurs idées, ainsi que des liens vers certains de leurs efforts.

> Convertissez vos postes bénévoles en personne en postes virtuels, ou encore créez de nouveaux postes virtuels.

> Créez un blogue ou envoyez régulièrement des courriels à vos bénévoles afin de les tenir au courant de ce que fait votre organisme pour poursuivre sa mission ou desservir sa clientèle.

> Utilisez ce blogue ou ces courriels pour publier toute demande de bénévolat (virtuel ou autre) découlant de l’évolution de la situation.

> Si certains de vos bénévoles poursuivent leur rôle habituel ou assument une version repensée de leur rôle (suivant une évaluation des risques que vous aurez pris soin d’effectuer), assurez-vous qu’ils sont bien renseignés sur les procédures de sécurité.

> Offrez une formation existante ou une nouvelle formation en ligne et encouragez vos bénévoles à y participer. Une telle option pourrait être plus simple sous forme de modules d’apprentissage individuels plutôt que des webinaires.

> Si vous êtes un centre d’action bénévole, communiquez avec votre municipalité et son réseau de la santé afin de vous renseigner sur leurs besoins pendant la pandémie. Vous pourriez agir à titre de liaison entre ceux qui souhaitent aider et ceux qui ont besoin d’aide. Suggérez de telles occasions aux bénévoles qui ont dû suspendre temporairement leurs tâches habituelles.

Voici quelques liens pour vous inspirer ou vous guider :

> Bénévolat virtuel, soit une des catégories de notre page d’information sur la COVID-19 (Bénévoles Canada)

> Liste de contrôle : faire du bénévolat pendant la pandémie de COVID-19 (Bénévoles Canada)

> Occasions de bénévolat en ligne (en anglais seulement, Centre d’action bénévole de la région de Waterloo, en Ontario) 

> Faire du bénévolat pendant la pandémie de COVID-19 (en anglais seulement, Volunteer Victoria, en Colombie-Britannique)

> Réaction globale à la COVID-19 (en anglais seulement, Volunteer Toronto) : façons de rester connectés, occasions de bénévolat virtuel, etc.

Que vous soyez en mesure ou non de mettre en œuvre une de ces stratégies afin de maintenir l’engagement de vos bénévoles, il est essentiel de garder les voies de communication ouvertes pour alimenter leur sentiment d’appartenance.  N’oubliez pas de célébrer leurs contributions pendant la Semaine de l’action bénévole!