9 tendances de l'heure en ce qui a trait au don et au benevolat au travail

Plus tôt cet automne, Chris Jarvis, cofondateur et directeur principal de la stratégie chez Realized Worth, et Elizabeth Dove, directrice de la citoyenneté d’entreprise chez Bénévoles Canada, ont animé un webinaire ChangeMakers@Work portant sur les tendances les plus excitantes en matière de don et de bénévolat au travail.

1 – Fusion des activités communautaires des employés
Afin d’appuyer davantage ce que les employés perçoivent comme leur responsabilité sociale individuelle, les entreprises combinent de plus en plus le service, le don, l’apprentissage et les différentes formes d’engagement civique sous la bannière de l’engagement communautaire des employés.  Cela permet à ces derniers de choisir parmi différentes façons de s’engager au sein de leur collectivité; de favoriser l’adoption d’une approche holistique à l’engagement communautaire à longueur d’année; et de profiter d’occasions plus créatives de redonner à la collectivité.  Les défis associés à cette tendance se rapportent notamment à la recherche de gestionnaires de l’engagement des employés ayant les compétences nécessaires pour appuyer toutes les formes d’engagement.

2 – Accomplir et apprendre
Inspirées de divers processus cognitifs, les entreprises intègrent une démarche intentionnelle afin que les employés puissent réfléchir à leurs activités bénévoles et les traduisent en occasions d’apprentissage.  Lorsqu’une personne vit de nouvelles expériences qui changent sa perspective, son cerveau crée de nouvelles voies synaptiques qui modifient la façon dont elle pense et se comporte.  Avant que les employés commencent à faire du bénévolat, ils doivent connaître l’importance et l’incidence des tâches à accomplir.  Pendant et après l’événement, ils doivent avoir le temps de réfléchir à la signification de leur expérience.  Cette prise de conscience les rend plus inclusifs, plus compatissants et plus empathiques, ce qui fait d’eux de meilleurs employés, et, par le fait même, améliore les entreprises et les collectivités.

3 – Apprentissage et gestes reportés
Reconnaissant le potentiel de l’apprentissage intentionnel, diverses entreprises comme TD et RBC encouragent leurs employés à visiter des organismes communautaires, à écouter des conférenciers communautaires et à participer à des groupes de lecture plutôt que de faire du bénévolat.  Ces occasions d’apprentissage permettent à leurs employés de comprendre le quotidien d’autrui et les défis de leur collectivité, et de réfléchir à des solutions.  Outre le fait qu’elles constituent des solutions au nombre limité d’occasions de bénévolat de groupe, de telles activités peuvent rendre les employés plus intentionnels et réfléchis en ce qui a trait au bénévolat, au don et à l’engagement civique.

4 – « Hackathons » sociaux et environnementaux
Un hackathon est une compétition où des équipes d’employés proposent des solutions novatrices à diverses préoccupations sociales ou environnementales.  Les meilleurs hackathons incluent une composante d’apprentissage qui permet d’éduquer les employés sur ces questions.  Souvent, les gagnants sont choisis selon le format de l’émission de télévision « Dragon’s Den » (« Dans l’œil du dragon » au Québec), et l’entreprise leur offre temps et argent pour concrétiser leur idée.  À titre d’exemple, citons le hackathon multinational pour le bien de Deloitte Canada et l’initiative One Billion Lives de SAP.

5 – Bénévolat axé sur les compétences
Le bénévolat axé sur les compétences permet aux bénévoles d’acquérir de nouvelles compétences ou de mettre en pratique des compétences spécialisées dans le cadre d’un rôle bénévole.  Comme il faut jumeler adéquatement les compétences et les besoins, ce type d’occasion de bénévolat ne peut être déployé uniformément dans l’ensemble d’une entreprise.  De plus, comme ces occasions exigent souvent beaucoup de temps, certaines entreprises les intègrent à leur programme de développement du leadership.  Diverses agences comme Taproot et Endeavour aident les entreprises à jumeler leurs besoins et leurs compétences, et leur procurent du soutien tout au long du processus.

6 – Maintenir suffisamment de souplesse pour veiller aux préférences des employés
Divers programmes comme Dollars for Doers, les congés rémunérés de bénévolat et le jumelage de dons donnent suffisamment de souplesse aux employés pour appuyer des causes et des organismes communautaires qui comptent réellement pour eux, plutôt que de mettre l’accent sur les causes préférées des entreprises.  Le fait de conférer aux employés le pouvoir de prendre des décisions quant aux causes appuyées améliore leur engagement et les résultats opérationnels.

7 – Faire la paix avec la mesure
Donner aux employés beaucoup de choix en termes d’engagement communautaire comporte de nombreux avantages, mais il peut être difficile d’en assurer le suivi et de mesurer l’incidence des activités.  Toutefois, les employés qui deviennent de meilleurs citoyens du monde constituent à eux seuls une énorme contribution à la société.  Les avantages mesurables associés à un meilleur lien entre les employés, leur collectivité et leur entreprise incluent l’amélioration de leur bien-être et l’acquisition de nouvelles compétences.

8 – Aider les différents intervenants des entreprises à redonner à la collectivité
Certaines entreprises incluent les membres de la famille de leurs employés, leurs employés retraités, leurs fournisseurs et leurs clients dans leurs programmes d’engagement communautaire.  Ces programmes étendus renforcent les relations avec les intervenants et la collectivité, et aident les plus petites entreprises à apprendre aux côtés des plus grandes.  Le programme Airbnb Open Homes constitue un excellent exemple d’une entreprise qui donne à ses intervenants l’occasion de redonner à la collectivité.   

9 – Se montrer ouvert à l’évolution de la prise de conscience sociale des employés
Lorsque l’engagement communautaire des employés est efficace, il transforme les employés en citoyens du monde mieux informés.  Ces employés jettent un regard critique sur le monde autour d’eux, y compris sur leur milieu de travail, et constatent ce qui doit changer.  Plusieurs entreprises comme Coca-Cola sont ouvertes aux nouvelles idées et créent des espaces d’intention qui permettent à leurs employés d’exprimer leurs préoccupations relatives aux activités commerciales et de suggérer des solutions.

Le don et le bénévolat au travail constituent une façon très efficace pour les entreprises de créer un changement positif au sein de la collectivité.  La demande relative à l’engagement communautaire des entreprises ne cesse de croître chez les consommateurs et les employés canadiens.  En effet, 68 % des Canadiens affirment que, s’ils avaient le choix entre deux emplois, ils opteraient pour l’employeur dont la culture de bénévolat était la plus forte (2017, Bénévoles Canada et Ipsos Public Affairs).

Renseignez-vous sur la façon dont la compassion améliore les entreprises, sur la création d’un engagement durable chez les employés et sur la citoyenneté des entreprises.