Les jeunes Canadiens constituent le groupe d’âge le plus actif sur le plan du bénévolat. De fait, plus de la moitié des Canadiens de 15 à 24 ans donnent de leur temps (Enquête sociale générale – dons, bénévolat et participation de 2013). Une monopolisation efficace des jeunes peut aider à maintenir la force du secteur bénévole canadien à mesure que les aînés délaissent leurs activités bénévoles.

Les jeunes contribuent également des compétences et des expériences qui peuvent s’avérer utiles aux organismes. Ils sont généralement passionnés, enthousiastes, ouverts d’esprit et heureux de redonner à la société. Ils injectent de nouvelles et dynamiques  perspectives et idées à votre organisme. Les jeunes tendent aussi à être technologiquement futés, une précieuse compétence dans un monde de plus en plus numérique.

Le recours à des jeunes bénévoles constitue une approche mutuellement bénéfique. Les cinq conseils suivants visent vous aideront à optimiser votre processus de recrutement de jeunes :

  1. Examinez vos suppositions

    Comprenez les caractéristiques des jeunes bénévoles pour mieux définir vos attentes et assurez-vous que la culture et les pratiques de votre organisme sont ouvertes et inclusives. Même si beaucoup de jeunes ont un horaire chargé et moins d’expérience de travail; ou de bénévolat, ils peuvent contribuer des compétences et des perspectives intéressantes au rôle ainsi que de la passion, de la motivation et une volonté d’apprendre.

    Misez sur des critères de sélection flexibles et tenez compte de compétences transférables au moment d’évaluer les jeunes candidats.

  2. Ayez recours à diverses voies de communication

    Les jeunes ont tendances à être plus technophiles et donc cherchent souvent des occasions de bénévolat en ligne. Les jeunes auront plus tendance à voir vos occasions de bénévolat si vous les affichez sur votre site Web, dans les médias sociaux et sur les plateformes en ligne. Songez à d’autres formes de recrutement, comme la création de partenariats avec des écoles, pour donner l’occasion aux jeunes de participer à des stages bénévoles. Le fait de donner des présentations de classe dans les écoles peut aussi s’avérer efficace pour entrer en contact avec des jeunes.

    Rendez-vous là où les jeunes se tiennent. D’autres façons directes de les joindre, c’est en passant par des groupes de jeunes et des centres communautaires.

  3. Faites preuve de souplesse

    En plus de leurs horaires chargés, les jeunes peuvent avoir des difficultés à se rendre à certains endroits ou à se conformer à des codes vestimentaires plus formels. Faire preuve de souplesse au niveau des horaires, des lieux et du code vestimentaire peut mener loin. Le bénévolat virtuel constitue également une façon efficace de mobiliser les jeunes, surtout si vous avez des projets numériques qui peuvent se faire n’importe où et n’importe quand comme de l’écriture, de la recherche ou du travail au niveau des médias sociaux ou du Web.

    Indiquez où il vous est possible d’être flexible dans l’annonce d’occasion de bénévolat afin que les jeunes sachent à quoi s’attendre. Une fois que vous avez  recruté un jeune bénévole, soyez réaliste au niveau des échéances et des attentes – vous devrez peut-être prévoir plus de temps pour la formation et pour les essais et erreurs.

  4. Communiquez clairement

    Tout au long du processus de recrutement, de l’affichage à l’accueil des jeunes bénévoles, assurez-vous que vos communications sont claires.

    Utilisez un langage simple, expliquez les acronymes et les termes techniques et donnez des exemples, si possible. Expliquez aussi clairement les tâches que doivent accomplir les bénévoles dans la description du travail et faites ressortir les compétences que les bénévoles pourraient acquérir dans le cadre de leur expérience. Accusez réception des demandes quand vous les recevez et dites aux jeunes quand ils peuvent s’attendre à obtenir une réponse. Un manuel sur l’accueil et la formation favorise la réussite des bénévoles.

  5. Soyez compatissants

    Il se peut que les jeunes n’aient jamais fait une demande d’emploi ou participé à une entrevue. Soyez gentils dans vos interactions et ayez des attentes raisonnables. Faites votre possible pour mettre les jeunes à l’aise pendant l’entrevue. Commencez en essayant de mieux les connaître dans un contexte plus détendu, comme pendant une visite de vos bureaux, avant de vous lancer dans une entrevue formelle.

    Tenez compte des opinions et des perspectives de vos jeunes bénévoles – ils peuvent avoir des idées fraîches et créatives susceptibles de profiter à votre organisme.

Une fois que votre organisme a recruté de jeunes bénévoles, sollicitez leurs opinions et leurs idées sur la façon d’améliorer votre processus de recrutement. Ils pourront vous suggérer de nouvelles façons de joindre d’autres jeunes et vous diront si certains aspects de votre processus de recrutement sont nébuleux ou mélangeants.

Renseignez-vous davantage sur le recrutement de jeunes talents et d’autres aspects de la mobilisation efficace de jeunes bénévoles, du recrutement à l’orientation, et toutes les étapes de la mobilisation bénévole, en allant à la plateforme canadienne d’occasions de bénévolat pour jeunes.