Le mercredi 15 juin, le Forum des politiques publiques du Canada organisait un dîne-causerie avec Ilona Dougherty sur la jeunesse et l’innovation. Ilona est une commentatrice connue au niveau des médias canadiens et une conférencière internationale qui met l’accent sur le potentiel d’innovation de la génération du millénaire et de la génération Z. Ilona a aussi été présidente du conseil d’administration de Bénévoles Canada de 2013 à 2015.

Faisant état des recherches menées par sa collègue, Amelia Clarke, Ph. D.,  de l’université de Waterloo, Ilona a parlé de la nécessité de désapprendre tout ce qu’on croit savoir au sujet des jeunes dans le cas des membres de la génération du millénaire et de la génération Z, et de considérer les jeunes comme une solution possible à des défis sociaux et économiques – comme ceux auxquels le secteur bénévole est confronté.

Selon Ilona, les jeunes d’aujourd’hui sont branchés sur l’innovation. Ils sont créatifs, curieux, à l’aise avec l’idée du risque, collaboratifs, respectueux et croient fermement que tout est possible. Ils cherchent à trouver un sens profond à la vie et veulent être engagés, apprendre et avoir un impact.

Les organismes sans but lucratif qui réussissent à harnacher efficacement le potentiel des jeunes bénévoles ont la chance de tirer profit des talents, des qualités et des habiletés propres à cette cohorte. Les organismes peuvent :

  • faire participer les jeunes à des projets concrets qui ont un grand impact;
  • partager des connaissances et des contextes avec eux et voir quelles idées innovatrices ils proposent;
  • donner la chance aux jeunes d’établir des partenariats intergénérationnels pour aider les jeunes à exceller au sein de votre organisme.

Ilona nous demande de « se laisse inspirer parle cerveau des jeunes ». Si nous parvenons à mobiliser efficacement la participation des jeunes, le secteur bénévole canadien demeurera fort. Pour d’autres conseils sur la façon d’engager les jeunes, allez à : benevoles.ca

Ilona Dougherty, spécialiste en mobilisation des jeunes, co-fondatrice de L’apathie c’est plate @ilonadougherty