Les types d’expérience bénévole que les gens tendent à vivre évoluent à mesure qu’ils franchissent  diverses étapes de vie. Dans Combler les lacunes, Bénévoles Canada a observé des différences entre quatre cohortes : les jeunes, les familles, les bénévoles appuyés par l’employeur et les baby-boomers. Les priorités et circonstances de vie de ces groupes tendent à différer selon les demandes variées qui s’exercent sur eux, comme l’école, le travail et les responsabilités familiales.

Puisque le bénévolat est une relation à deux voies, il importe de tenir compte des buts et objectifs des bénévoles pendant qu’ils s’affairent à répondre aux besoins des organismes.  

Examinons de plus près les caractéristiques de chaque cohorte pour voir quoi faire afin que leur participation bénévole constitue une expérience positive.

  1. Jeunes (15 à 24 ans)

Caractéristiques :Axés sur leur carrière, enthousiastes, technologiquement habiles et assujettis, dans certaines provinces et territoire, à un stage de service communautaire obligatoire.

Considérations liées à la participation bénévole

Puisque les jeunes réagissent bien aux communications et techniques de recrutement innovatrices en ligne, les médias sociaux constituent une excellente façon de recruter et conserver les jeunes bénévoles. Beaucoup de jeunes voient l’action bénévole comme un outil utile pour trouver un emploi. Pourquoi ne pas leur donner la chance de perfectionner leurs compétences actuelles et d’en acquérir de nouvelles. L’organisation d’activités de réseautage ou l’offre de fournir des références constituent des moyens efficaces de reconnaître les contributions bénévoles des jeunes. 

  1. Familles (parents avec des enfants d’âge scolaire)

Caractéristiques :Horaires chargés, différences générationnelles, importance du temps de qualité et perception que le bénévolat constitue une bonne façon de transmettre ses valeurs.

Considérations liées à la participation bénévole

Le bénévolat virtuel ou occasionnel permet aux familles de contribuer malgré un horaire compliqué. Il importe que les activités puissent intégrer la garde d’enfants et accommoder les familles, surtout en lien avec l’âge des enfants. Les activités qui encouragent les enfants et les ados à s’épanouir et à acquérir de nouvelles compétences aident à améliorer leur confiance en soi et leur estime de soi.

  1. Bénévolat soutenu par l’employeur

Caractéristiques :Axé sur les résultats, polyvalent, spécialisé, efficace et assujetti à des horaires de travail et à des engagements familiaux et personnel conflictuels.

Considérations liées à la participation bénévole

Beaucoup de bénévoles appuyés par l’employeur sont en quête d’occasions de bénévolat à court terme en lien avec leurs compétences. Mais alors que certains désirent mettre à profit les habiletés qu’ils utilisent au travail, d’autres cherchent à faire autre chose. Dans les deux cas, il importe de  dire aux employés bénévoles qu’ils ont un grand impact et que leur don de compétences fait une réelle différence. Compte tenu de leur horaire restreint, les occasions de bénévolat souples et virtuelles s’avèrent très avantageuses. 

  1. Baby-boomers (nés entre 1945 et 1962)

Caractéristiques : Disponibilité, loyauté, profond engagement, indépendance et désir que les activités bénévoles aient un but et un sens.

Considérations liées à la participation bénévole

Les baby-boomers bénévoles ont une préférence pour des activités qui renforcent leur engagement social et leur permettent de voir directement l’impact de leurs gestes. Même si beaucoup de baby-boomers sont prêts à s’engager à long terme, les occasions de bénévolat ponctuelles ou à court terme leur permettent d’explorer de nouvelles frontières. Les baby-boomers bénévoles doivent sentir qu’ils exercent un certain contrôle sur leurs projets et qu’ils ont  l’occasion de s’adonner à des activités qui repoussent les limites de leurs compétences habituelles. 

Malgré les grandes différences observées entre ces quatre cohortes, les cinq recommandations suivantes peuvent aider les organismes sans but lucratif à faire vire les meilleures expériences qui soient à tous leurs bénévoles :

  1. Établir des relations significatives et valables 
  2. Élaborer des stratégies et des pratiques intégrées en matière de RH 
  3. Être souple et prêt à accommoder 
  4. Être sensible aux questions de sexe, de culture, de langue et d’âge
  5. Offrir plus de possibilités de participation en ligne