Le contexte du bénévolat canadien change : aujourd’hui, un Canadien sur cinq est un immigrant. Même si les bénévoles immigrants sont moins nombreux que les bénévoles nés au Canada (38 % par rapport à 45 %), ils font du bénévolat pendant plus d’heures (162 heures par rapport à 152 heures par année). 

Pourquoi votre organisme devrait-il rechercher de nouveaux arrivants?

  • Pour accroître votre base de bénévolat;
  • Pour avoir accès à des perceptions nouvelles et différentes; 
  • Pour accroître la sensibilisation à d’autres cultures;
  • Pour consolider vos relations avec les collectivités.

Trois défis importants attendant les nouveaux arrivants qui veulent s’engager : la différence de langues, le manque d’expérience de travail au Canada et la méconnaissance des collectivités locales. C’est pourquoi les organismes doivent ouvrir leurs portes aux nouveaux arrivants, les soutenir et trouver des façons de les attirer. 

Les agences d’établissement et d’intégration des travailleurs, les programmes d’apprentissage d’une langue seconde et les associations culturelles sont de bonnes ressources pour aller les chercher. Des nouveaux arrivants bénévoles qui sont déjà associés à votre organisme peuvent également servir d’intermédiaires pour encourager les nouveaux bénévoles. Ils peuvent également amorcer des stratégies d’approche. 

D’après des recherches, les immigrants sont moins enclins à occuper des postes d’organisateurs ou de chefs de file. Les conseils d’administration des organismes sans but lucratif ne sont pas représentatifs de la diversité de la société canadienne ou de la participation des immigrants. Des occasions pour combler peu à peu ces lacunes peuvent aider les nouveaux arrivants à former leurs aptitudes au leadership.

En particulier, les immigrants qui sont au Canada depuis moins de 10 ans tendent à voir le bénévolat comme un moyen d’accroître leurs compétences et de bonifier leurs expériences. Offrir aux nouveaux arrivants des occasions de bénévolat axées sur les compétences est un excellent moyen de les encourager à s’engager et à parfaire leurs compétences dans un contexte canadien.

Servir de référence, organiser des séances de formation et des occasions de réseautage peuvent être d’autres bonnes façons de reconnaître l’apport des bénévoles nouveaux arrivants.

Si votre organisme est prêt à mettre à contribution de nouveaux arrivants bénévoles, notre liste aide-mémoire peut vous aider à commencer le recrutement.

Pour en apprendre plus, visitez www.benevoles.ca.