Les Néo-Écossais sont parmi les plus généraux bénévoles au Canada. Ils contribuent, en moyenne, le plus grand nombre d’heures à des activités bénévoles que les bénévoles de toutes les autres provinces et de tous les autres territoires. Depuis 2007, les Néo-Écossais ont fait bien plus de bénévolat que la moyenne nationale.

Le 2 novembre, le centre d’action bénévole Kings, le ministère des Collectivités, de la Culture et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse et Bénévoles Canada ont engagé une mesure pour faciliter encore plus la vie aux bénévoles de la Nouvelle-Écosse en inaugurant volunteerNS.ca.

Volunteer NS facilite les liens entre les bénévoles et les organismes qui ont besoin de bénévoles à l’échelle de la Nouvelle-Écosse. La base de données en ligne gratuite permet aux bénévoles de cibler leurs recherches sur des occasions de bénévolat qui concordent avec leurs intérêts, ce qui facilite les jumelages. En outre, les organismes peuvent afficher gratuitement leurs occasions de bénévolat.

Même si le taux de bénévolat est élevé en Nouvelle-Écosse, puisque plus de la moitié des Néo-Écossais font du bénévolat, il y a encore beaucoup de personnes qui n’en font pas. En Nouvelle-Écosse, comme ailleurs au pays, l’une des principales raisons pour lesquelles les gens ne font pas de bénévolat, c’est qu’ils ne savent pas comment s’engager.

Puisqu’un bénévole sur six a recours à l’Internet pour chercher des occasions de bénévolat – et puisqu’un bénévole sur quatre a moins de 35 ans – VolunteerNS affiche les occasions de bénévolat là où elles ont plus de chances d’être vues.

Dans l’esprit de l’initiative sur le service des jeunes du premier ministre, Service Jeunesse Canada, Bénévoles Canada collabore avec des centres d’action bénévole dans toutes les régions du pays pour créer une Plateforme pancanadienne d’occasions de bénévolat pour les jeunes. Le système de la Nouvelle-Écosse constitue le dernier ajout à cette plateforme, qui vise à aider les gens à trouver des occasions de bénévolat selon leur code postal, leurs intérêts ou leurs compétences.

Les occasions affichées à Volunteer NS seront aussi affichées sur la Plateforme pancanadienne, ce qui doublera leur portée. Les organismes de la Nouvelle-Écosse seront en mesure de rejoindre des bénévoles partout à travers le Canada, augmentant ainsi son bassin de personnes intéressées par le bénévolat virtuel.

Les bénévoles qui ne sont pas situés dans la même ville ou la même province que l’organisme qu’ils veulent aider peuvent tout de même s’adonner à certaines tâches grâce à l’Internet. En déplaçant certaines fonctions en ligne, comme la rédaction, la révision, la traduction, la recherche, la coordination, le financement et le développement Web, les organismes peuvent accéder à de nouvelles compétences et ressources qui n’existent peut-être pas à l’échelle locale.

Le bénévolat branche les gens sur leurs collectivités – du quartier qu’ils habitent au pays qu’ils partagent. Les gens veulent et ont besoin d’être branchés, qu’il s’agisse de nouveaux arrivants au pays qui découvrent un nouveau chez-soi, de diplômes qui explorent de nouvelles carrières, de familles en quête d’activités, d’aînés qui cherchent de la compagnie ou d’entreprises qui veulent redonner à leur milieu. Les collectivités dépendent de ces liens pour demeurer vibrantes et résilientes. C’est pourquoi nous cherchons toujours de nouvelles façons de créer des liens en branchant les Canadiens sur des occasions de bénévolat qui leur tiennent à cœur.