Les expériences de bénévolat dans les pays en développement peuvent créer beaucoup de valeur pour les collectivités desservies par les bénévoles.  Elles peuvent également permettre aux employés d’acquérir de nouvelles compétences, ce qui contribue à améliorer leur rendement et à accroître leur degré de satisfaction au travail.  Des placements à l’étranger bien planifiés (souvent appelés « volontariat international d’entreprise » ou VIE) permettent de développer ce qui suit :

  • souplesse, résilience, innovation – en s’efforçant d’obtenir des résultats dans un court délai et un nouveau milieu, les employés peuvent améliorer leurs aptitudes de résolution de problème et leur confiance en eux;
  • compétence interculturelle – les employés sont plus aptes à comprendre leurs clients et leurs collègues;
  • capacité de mener des activités dans des marchés étrangers – grâce à des interactions quotidiennes lors de placements personnalisés, les employés acquièrent des compétences qui les aident à naviguer les occasions et les défis uniques de leur nouveau milieu.

En fait, une étude de 2012 réalisée par l’université George Washington a révélé que « plusieurs entreprises sont d’avis qu’une expérience de VIE peut stimuler de nouvelles idées chez leurs meilleurs employés d’une façon que ne permettent pas les programmes traditionnels de développement du leadership » (traduction libre).  Elle conclut que les programmes de VIE constituent un meilleur investissement que les programmes de leadership des écoles de commerce, tant en ce qui a trait au coût qu’à la diversité de l’apprentissage.

Outre l’obtention d’employés plus compétents, les entreprises qui proposent des occasions de bénévolat appuyé par l’employeur à l’étranger jouissent souvent d’une plus grande loyauté, d’un meilleur taux de rétention, d’une meilleure motivation et d’une plus grande satisfaction de la part de leurs employés. 

Si votre entreprise considère ajouter une composante de bénévolat international à son programme d’engagement communautaire des employés, voici quatre points dont elle doit tenir compte avant de les envoyer à l’étranger.

1. Fixer des objectifs clairs et mutuels

Bénévoles Canada recommande de vous tourner vers un organisme intermédiaire d’expérience* afin d’élaborer une occasion de bénévolat mutuellement avantageuse, c’est-à-dire qui sera significative pour les bénévoles tout en répondant aux besoins de la collectivité desservie.  Jumelez vos employés à des causes qui correspondent à leurs intérêts et à leurs valeurs.  Souhaitent-ils perfectionner leurs compétences ou en acquérir de nouvelles?  Faire du bénévolat à l’étranger constitue une excellente façon pour vos employés de renforcer les capacités des collectivités visitées, tout en améliorant leur esprit d’équipe et leurs aptitudes de résolution de problème.

*Parmi les organismes qui ont de l’expérience avec la mise sur pied d’expériences de bénévolat appuyé par l’employeur à l’étranger, notons Cuso International, Uniterra, WE et PYXERA Global.

2. Trouver les bons partenaires

Assurez-vous que vos employés vivront une expérience sécuritaire et positive lorsqu’ils seront à l’étranger.  Que vous collaboriez avec un organisme intermédiaire qui coordonne tous les aspects de votre occasion ou que vous travailliez directement avec un organisme communautaire à l’étranger, tenez compte des points suivants :

  • recherchez le potentiel d’une relation continue avec un pays ou un partenaire communautaire – vous pourrez miser sur cette relation année après année et avoir une incidence plus durable (et plus facilement mesurable).  Les employés qui ne sont pas en mesure d’aller à l’étranger peuvent contribuer à des occasions de bénévolat virtuel (par ex., documents de communication qui étayent le projet ou élaboration d’un modèle financier);
  • assurez-vous que vos partenaires intermédiaires ont de l’expertise locale – collaborez avec un organisme bien établi qui peut compter sur des employés originaires de ce pays et d’excellentes relations avec la collectivité;
  • confirmez les protocoles en matière de santé et de sécurité – assurez-vous que les organismes avec lesquels vous collaborez ont mis en place des systèmes éprouvés relatifs aux alertes, aux urgences médicales, aux évacuations et au soutien psychologique;
  • jumelez les compétences de vos employés avec les besoins locaux – alignez les aptitude de vos employés avec les besoins de la collectivité afin d’élaborer une occasion mutuellement avantageuse qui permettra à des particuliers bien adaptés de faire une différence au sein de la collectivité;
  • préparez vos employés à leur départ et à leur retour – préparez vos employés avant leur départ en leur offrant des formations sur la culture du pays, les communications interculturelles, la santé, la sécurité et les plans d’urgence.  Offrez-leur un soutien à leur retour afin de les aider à se réadapter, à réfléchir à leur expérience et à lui donner un sens.

3. Réfléchir à l’ensemble de la logistique

Coordonner des occasions de bénévolat pour vos employés exige beaucoup de travail, même s’ils restent au pays.  Ainsi, envoyer vos employés faire du bénévolat à l’étranger ajoute quelques composantes logistiques dont vous devez tenir compte, notamment les suivantes :

  • Combien d’employés iront à l’étranger?  Le fait d’envoyer vos employés en équipes plutôt que seuls leur permettra de s’adapter plus facilement à leur nouveau milieu.  Ils pourraient également établir des liens à l’échelle des divisions et des succursales de votre entreprise.
  • Quelle sera la durée de leur séjour?  Vos employés ne pourront pas accomplir grand-chose en seulement quelques jours.  Allouez donc suffisamment de temps pour que leur présence fasse une différence au sein de la collectivité.  Tenez également compte du fait que vos employés auront besoin de temps pour se rendre à destination, se remettre du décalage horaire et atteindre un degré d’aisance fonctionnelle.
  • Combien coûtera le projet?  Un organisme intermédiaire d’expérience peut s’occuper de la logistique de votre projet, mais les coûts augmenteront.
  • Comment mesurerez-vous et communiquerez-vous les résultats?  Les employés et la collectivité desservie peuvent faire part des succès et des échecs de l’expérience.  Votre organisme intermédiaire peut également aider en ce sens.
  • Qu’adviendra-t-il de la charge de travail des employés pendant leur absence?  Selon l’occasion de bénévolat, la charge de travail régulière des employés pourrait devoir être modifiée avant, pendant et après leur expérience, voire partagée avec leurs collègues. 

4.  Attendez-vous à des réactions variées

La plupart des gens qui font du bénévolat dans un pays en développement jugent que cette expérience a changé leur vie.  Réfléchissez donc à la façon dont vous gérerez les situations potentielles suivantes : un employé vit une mauvaise expérience et veut rentrer plus tôt que prévu; un employé ne sent pas qu’il fait une différence ou ne trouve pas que l’expérience correspond à ses attentes; ou, à l’inverse, un employé adore tellement son expérience qu’il veut quitter son emploi pour travailler à l’étranger.

Bien que l’envoi d’employés bénévoles à l’étranger ajoute un autre niveau de complexité à votre programme de bénévolat appuyé par l’employeur, il peut s’agir d’une expérience des plus enrichissantes pour vos employés.  Elle renforcera leur valeur au travail et augmentera l’incidence positive de votre entreprise sur la communauté mondiale.