Mettre l’empathie en action – 5 façons pour faire vos premiers pas

0 0
Read Time:5 Minute, 26 Second

« Pour sympathiser avec quelqu’un, vous devez être prêt à voir son expérience comme cette personne la voit et non comme vous vous l’imaginez. » – Brené Brown

Nous vivons à une époque incroyablement complexe, conflictuelle et exigeante.  Souvent, je me surprends à réfléchir à la profonde incertitude et aux changements qui sévissent dans notre monde.  Des crises climatiques à la guerre en Ukraine en passant par la pandémie, les luttes contre la justice raciale et la réconciliation avec les Autochtones, la seule certitude de nos jours est le changement.

Malgré l’accélération du changement et les perturbations engendrées, les Canadiens d’un océan à l’autre font leur part et font bouger les choses.  La Semaine de l’action bénévole (du 24 au 30 avril) est l’occasion de reconnaître les prodigieux efforts des bénévoles à l’échelle du Canada.  Qu’il s’agisse d’activisme, d’aide mutuelle, de soutien hyperlocal, de bénévolat informel, de soins prodigués à un membre de leur famille ou de bénévolat formel, les Canadiens continuent de relever des défis communs afin d’améliorer la vie dans leurs collectivités.

Je suis quelque peu stupéfaite lorsque je pense aux contributions des Canadiens au cours des deux dernières années.  Chaque jour, ils font preuve de compassion et de créativité au moment de relever nos défis modernes.  Ils parviennent à résoudre divers problèmes avec curiosité, ingéniosité, grâce et gentillesse par leurs actes de service et leurs contributions altruistes.

En cette période où le pays se rétablit socialement de la pandémie, les profonds liens créés par l’empathie sont au cœur de notre guérison.  L’empathie en action a le potentiel d’améliorer la résilience des particuliers et des collectivités.  L’empathie améliore également nos vies, celle de nos enfants et celles des personnes que nous aidons.  Plus que jamais, le Canada a besoin d’empathie en action.

Pour que l’empathie fasse vraiment une différence, on ne peut l’exprimer de façon isolée ou à partir des coulisses.  Les défis et les changements auxquels nous sommes confrontés partout au pays exigent que nous trouvions des façons de mettre l’empathie en action au quotidien afin de favoriser le changement à l’échelle de nos collectivités, de nos secteurs et de nos organismes.

En ce début de la Semaine de l’action bénévole, je vous propose différentes façons de mettre l’empathie en action :

  1. Observez.  Pourque l’empathie prenne racine et se traduise en actes, nous devons développer notre capacité d’observation.  Bien que nous ne pouvions jamais pleinement nous mettre à la place de quelqu’un, nous pouvons tenter de comprendre cette personne, de nous reconnaître en elle et de l’accompagner.  Il est essentiel d’observer et de constater ce qui se passe dans notre quartier, notre collectivité, notre pays et le monde.  Le bénévolat nous relie aux autres et à leurs expériences.  Il nous aide à mieux connaître notre collectivité et à mieux comprendre le rôle que nous pouvons y jouer.
  2. Soyez curieux.  La curiositénourrit l’empathie.  Lorsque nous sommes curieux et nous abstenons de passer un jugement, nous trouvons des façons d’établir des liens avec les autres, nous découvrons la profondeur de leurs expériences et nous travaillons ensemble en vue de résoudre différents problèmes.  La curiosité est une compétence que l’on peut toujours développer.  Le bénévolat nous permet de comprendre ce que vit une personne, de s’ouvrir à de nouvelles perspectives, d’apprendre de nouvelles façons et d’alimenter notre curiosité, ce qui, à son tour, alimente notre empathie.   
  3. Établissez des liens.  L’empathie implique la création de liens.  La pandémie nous a profondément isolés en limitant l’établissement de contacts, mais elle nous a également incités à trouver de nouvelles façons d’y parvenir.  Par ailleurs, plusieurs d’entre nous sommes devenus polarisés dans nos opinions, nos points de vue et nos croyances.  Pour améliorer l’empathie au sein de nos collectivités et de nos organismes, nous devons trouver des façons de créer des liens avec des personnes qui diffèrent de nous; qui ont des croyances et des optiques différentes; et qui perçoivent le monde et y vivent de manière différente.  Le bénévolat relie des gens dont les origines et les expériences varient dans des contextes formels et informels, ce qui leur permet d’aborder des défis ensemble.
  4. Améliorez la confiance.  Créer un lien de confiance avec les autres permet à l’empathie de s’épanouir.  En ce qui me concerne, la confiance signifie que je suis prête à m’investir dans une relation et à croire que quelque chose de nouveau verra le jour grâce à ma participation.  La confiance signifie également que je suis prête à vivre quelque chose de nouveau; que je me fais suffisamment confiance pour partager mes compétences et mes connaissances lorsque je donne en retour; et que je crois en ma capacité de contribuer de manière significative.  Le bénévolat comporte des avantages mutuels.  Sortir de sa zone de confort peut améliorer l’apprentissage et la compréhension.  Nous ne pouvons pas pleinement profiter de ces avantages sans confiance.
  5. Nourrissez l’espoir.  L’espoir reste un mystère pour moi.  Pourtant, je sais intrinsèquement que tout le bien engendré autour de moi et tous les problèmes résolus sont rattachés à l’espoir.  Bien que je sois incertaine quant à la façon de nourrir l’espoir, je dois reconnaître que celui-ci m’a servi d’ancrage et de guide lorsque je repense à mes propres défis.  À mon avis, nous faisons du bénévolat parce que nous espérons être témoins d’un changement… en nous-mêmes et au sein de nos collectivités. Nous espérons un avenir meilleur.

En cette Semaine de l’action bénévole, je vous invite à réfléchir à vos expériences bénévoles et au rôle qu’a joué l’empathie.  Prenez le temps de réfléchir aux façons dont vous avez mis l’empathie en action.  Prenez également le temps de célébrer, c’est-à-dire de célébrer votre engagement envers votre collectivité et les bénévoles autour de vous.

À l’occasion de la Semaine de l’action bénévole, Bénévoles Canada souhaite amorcer une conversation nationale sur les différentes façons de générer plus d’empathie à l’échelle de notre pays, de nos collectivités et de nos foyers.  Surveillez le lancement de notre tout nouveau site Web, empathyinaction.ca, au mois de mai.  Nous avons hâte de poursuivre cette conversation et de vous inviter à y prendre part.

About Post Author

Megan Conway

Dre. Megan Conway - Présidente et chef de la direction, Bénévoles Canada
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Langues
Étiquettes populaires
Archives