Cent-cinquante délégués de tous les coins du monde, la plupart représentant des entreprises, se sont réunis pour assister à IMPACT2030, une conférence de trois jours qui s’est déroulée du 14 au 16 septembre au siège social des Nations Unies dans la ville de New York.

Elizabeth Dove, directrice, Engagement social des entreprises, Bénévoles Canada, a assisté à cette conférence et fait part les faits saillants suivants :

La plénière d’ouverture réunissait un impressionnant groupe de conférenciers de haut calibre qui donnaient le ton aux excitantes et dynamiques activités à venir en abordant divers enjeux, y compris :

  • David Nabarro, conseiller spécial au secrétaire général, Ban Ki-Moon, qui parlait des objectifs de développement durable (qu’on appelle de plus en plus les « objectifs mondiaux »)
  • Ambassadeur Marc-André Blanchard, représentant permanent du Canada aux Nations Unies
  • Leadership d’IBM, d’UPS; du maire de Philadelphie

4 grands faits saillants du Sommet :

  • Sir Ken Robinson rappelle que les défis auxquels nous sommes confrontés ont été créés par la créativité et qu’il faut encore plus de créativité pour les relever. On doit comprendre toute la richesse des ressources qui se trouvent au sein des organismes, les recadrer, les dynamiser et les rendre plus utiles.
  • Accenture – 87 % de 1 000 PDG signataires de l’UNGC questionnés affirment que les objectifs de développement durable feront partie du cadre de travail de leur entreprise au cours des années à venir.
  • Enthousiasme face au potentiel de l’impact collectif découlant de la mobilisation du capital humain des entreprises pour réaliser plus que ce que les compagnies pourraient accomplir isolément.  Stimulants exemples de projets collaboratifs capitalisant sur les compétences fondamentales de bénévoles de GSK et SAP au Rwanda.
  • Groupes de travail établis en fonction des intérêts et de la géographie des délégués inscrits : les États-Unis choisiront trois objectifs de développement durable sur lesquels collaborer; l’Europe, l’Inde et l’Asie du Sud-est mettront l’accent sur la mesure et l’étude de faisabilité axés sur les objectifs de développement durable.