Comme l’hiver canadien peut être long et froid, il peut être tentant d’hiberner autant que possible en dehors de nos obligations professionnelles ou scolaires.  Une façon de survivre à l’hiver de manière agréable – et, du même coup, de combattre le trouble affectif saisonnier – est de redonner à la collectivité.

Non seulement le bénévolat contribue à améliorer la vie dans votre collectivité, mais il améliore également votre santé mentale.  Selon l’étude Doing Good is Good for You: 2013 Health and Volunteering Study, le bénévolat peut réduire votre niveau de stress, vous aider à vous sentir en meilleure santé physique et accroître votre degré de satisfaction générale.

Par ailleurs, le bénévolat vous permet de créer des liens au sein de votre collectivité et de faire de nouvelles rencontres.  Le fait de côtoyer d’autres personnes peut améliorer votre humeur et vous aider à combattre l’isolement social.  Grâce au bénévolat, vous rencontrerez des gens qui vous ressemblent et se passionnent pour les mêmes causes que vous.

Enfin, le bénévolat peut vous aider à acquérir de nouvelles compétences ou à vous perfectionner, ce qui fera de votre hiver une saison des plus productives.  D’ailleurs, le bénévolat axé sur les compétences met en valeur la relation mutuellement avantageuse entre bénévoles et organismes.

S’il fait trop froid pour quitter votre domicile, plusieurs organismes proposent des occasions de bénévolat virtuel auxquelles vous pouvez prendre part du confort de votre foyer.  Grâce à la technologie, il existe maintenant plusieurs façons d’appuyer un organisme sans se rendre physiquement sur les lieux.

Pour trouver l’occasion de bénévolat hivernal qui vous conviendra le mieux, communiquez avec le centre d’action bénévole de votre région.  Les jeunes de 15 à 30 ans peuvent également utiliser notre outil de jumelage en ligne.