En raison des nombreux défis qu’elle pose, la COVID-19 a permis de tirer le meilleur des Canadiens. D’un océan à l’autre, les médias sont remplis d’histoires inspirantes de gens bienveillants qui aident leur famille, leurs amis et leurs voisins en leur téléphonant pour prendre de leurs nouvelles, en leur livrant des provisions, en leur rendant visite virtuellement ou en leur confectionnant des masques. Plusieurs autres personnes font du bénévolat par le biais d’organismes sans but lucratif afin d’offrir des services essentiels à diverses populations vulnérables. Comment maintenir un tel niveau d’attention à long terme au fil des différents stades des plans de lutte contre cette pandémie?

Si vous souhaitez faire du bénévolat pour un organisme sans but lucratif, vous vous demandez peut-être à quoi vous devriez vous attendre. Peut-être avez-vous déjà communiqué avec un organisme et attendez qu’il vous rappelle. À mesure que nous progressons dans les stades de réponse à la pandémie, voici huit choses que les organismes sans but lucratif aimeraient que vous sachiez :

  1. Les organismes sans but lucratif évaluent continuellement les risques et les besoins de nos collectivités afin de déterminer les façons les plus sécuritaires et les plus efficaces d’offrir leurs programmes – À l’instar des entreprises, les organismes sans but lucratif tentent de déterminer s’ils peuvent modifier leurs programmes et leurs services afin de respecter les mesures de distanciation sociale et quand ils pourront le faire; pendant combien de temps ces changements seront en vigueur; et quand ils devront être ajustés.

  1. Cela signifie qu’ils n’ont peut-être pas encore de rôle bénévole pour vous – Soyez patient avec les organismes pendant qu’ils continuent de s’adapter à cette situation imprévisible en constante évolution. Ils attendent peut-être de recevoir l’autorisation de recruter des bénévoles, élaborent peut-être une nouvelle formation essentielle connexe, tentent peut-être d’acquérir de l’équipement de protection personnelle, ou mettent peut-être en place des systèmes visant à assurer la sécurité des bénévoles et des personnes desservies.   

  1. Le poste bénévole dont vous avez entendu parler a peut-être déjà été comblé – Certaines occasions de bénévolat reçoivent beaucoup d’attention de la part des médias et les organismes qui les proposent peuvent être submergés par les demandes de Canadiens souhaitant les aider. Pour trouver d’autres occasions de bénévolat relatives à la COVID-19, veuillez consulter la section « Je veux faire du bénévolat » du site Web de Bénévoles Canada.

  1. Allez au-delà des premières lignes afin de trouver des organismes sans but lucratif qui ont également besoin de votre aide – Au-delà des organismes qui offrent un soutien direct dans le but d’atténuer l’incidence de la COVID-19, d’innombrables autres organismes sans but lucratif ont besoin de votre aide, notamment ceux qui appuient les patients atteints d’un cancer ou d’une autre maladie, les arts, l’environnement, l’éducation et bien plus encore. Ils ont toujours besoin d’argent pour réaliser des recherches, servir les populations vulnérables, ou offrir de l’information et du soutien. Veuillez communiquer avec le centre d’action bénévole de votre région ou consulter la page du site Web de Bénévoles Canada portant sur la COVID-19 pour obtenir des renseignements à jour.

  1. L’occasion bénévole qui vous intéresse peut comporter un processus de filtrage pouvant exiger une vérification de votre casier judiciaire – La plupart du temps, le travail auprès des populations vulnérables comme les aînés et les jeunes exige une vérification du casier judiciaire ou de l’aptitude à travailler auprès du secteur vulnérable. De telles vérifications prennent du temps, et, dans certaines collectivités, les services de police ne les offrent pas pour l’instant en raison de la pandémie. Certains organismes sans but lucratif acceptent donc les vérifications effectuées au préalable pour d’autres postes bénévoles.

  1. Cherchez des façons d’aider les personnes que vous connaissez – Une intervention communautaire efficace exige que nous prenions soin de notre famille, de nos amis et de nos voisins. Communiquez avec les personnes de votre réseau et demandez-leur si elles ont besoin d’aide. Diverses activités simples comme livrer des provisions ou des repas, jouer à des jeux virtuels ensemble ou tout simplement avoir une conversation peuvent se révéler très significatives pour certaines personnes, surtout si elles se sentent seules.

  1. Gardez toujours à l’esprit votre santé et votre sécurité – Quelle que soit la façon trouvée pour aider les autres, accordez toujours la priorité à votre santé et à votre sécurité, ainsi qu’à celles d’autrui. Le site Web de Bénévoles Canada comporte des conseils en matière de santé et de sécurité relatifs au bénévolat pendant la pandémie de COVID-19.

  1. Faire un don pourrait constituer la meilleur façon d’aider un organisme sans but lucratif – Une faible proportion d’organismes enregistrent une augmentation des dons reçus et tentent d’intensifier leurs activités afin de consacrer ces nouvelles ressources à leurs besoins les plus pressants. Toutefois, la plupart des organismes sans but lucratif éprouvent des difficultés financières, car leurs programmes de collecte de fonds et de services rémunérés ont été suspendus et ils ne sont pas admissibles à recevoir un prêt. En outre, plusieurs employés qualifiés et expérimentés sont temporairement privés de leur emploi pour diverses raisons liées à la distanciation sociale, à la maladie, ou au soin d’un enfant ou d’un membre de la famille. C’est en partie pourquoi certains organismes ont dû procéder à des licenciements et considérablement réduit leurs ressources humaines. Toutefois, même si de nombreux organismes sans but lucratif manquent de main-d’œuvre, recruter un plus grand nombre de bénévoles ne leur permettra pas de relever tous leurs défis. Considérez donc la possibilité de faire un don ou d’organiser une collecte de fonds. En effet, une collecte de fonds virtuelle axée autour d’un spectacle d’amateurs ou autre pourrait être des plus amusantes si vous l’organisez avec un groupe de collègues ou d’amis.

La résilience du Canada dépend de la résilience de son secteur sans but lucratif. Merci de faire votre part pour contribuer au rétablissement de votre collectivité.